Les critères de répartitions des parts au sein d’une entreprise

Au sein d’une entreprise, il existe parfois des associés qui se répartissent les parts lors de la réalisation de bénéfices. Pour déterminer ces parts qui sont réparties entre sociétés, plusieurs critères sont pris en compte. Mais, il faut préciser que ces critères sont définis au préalable, lors de la création de l’entreprise. Ainsi, les conventions sont faites à la genèse de la société pour éviter les problèmes au fil du temps.

Définir le nombre d’associés pour la direction de l’entreprise

Pour la création d’une entreprise, il est souvent plus indiqué de choisir deux ou plusieurs associés. En effet en procédant ainsi, vous évitez à une personne d’avoir toutes les charges pour lui seule. Car par cette façon, les travaux de l’entreprise  connaitront un frein dû à plusieurs facteurs, comme le manque de recul pour des analyses pointues sur des décisions à prendre.

Trois facteurs à ne pas négliger

Dans le cadre de la répartition du capital entre associés, il existe trois facteurs à ne pas négliger. Le premier est l’investissement humain. En effet pour accorder des parts du capital d’une entreprise à un associé, il est important de prendre en compte les efforts fournis par l’associé dans le cadre de l’évolution de l’entreprise. Outre  l’investissement humain, il faut prendre en compte l’apport intellectuel de l’associé. Cet apport est très important pour le bon fonctionnement de l’entreprise. Par ailleurs, l’apport financier est aussi un facteur prépondérant à considérer pour la répartition des capitaux entre les associés.

Le cas de la répartition des parts dans une Sarl

Dans une Sarl, les capitaux sont répartis en fonction de l’apport de chaque associé. Ainsi, les associés qui font des apports conséquents à la société auront des parts à la hauteur de leur investissement. Par conséquent, au sein d’une entreprise dans le genre, il est récurrent de constater que des associés ne disposent pas des mêmes parts en termes de capital.