Messidor développe le Job coaching/emploi accompagné : un retour à l’emploi en milieu ordinaire.

Un autre chemin pour l’insertion des personnes en situation de handicap psychique

Messidor œuvre, depuis de nombreuses années, pour permettre à des personnes atteintes d’un handicap psychique de reprendre une activité salariée par le biais d’un parcours individualisé. En adéquation avec son projet social, l’Association revendique une nouvelle fois la transition et réinsertion par le travail avec une initiative inédite et novatrice en France. Inspiré d’une méthode anglo-saxonne, le Job coaching est aujourd’hui plébiscité par Messidor, l’un des pionniers en France dans ce domaine, pour aider et accompagner ceux qui font face à des problématiques de santé mentale. Destiné aussi à ceux qui ne bénéficient pas de la reconnaissance en qualité de travailleur handicapé (RQTH) et qui ne désirent pas intégrer des établissements spécialisés, le Job coaching est une pratique jugée efficace qui permet un retour à l’emploi pérenne en milieu ordinaire.

 

Qu’est-ce le Job coaching ? L’expérimentation du travail en confrontation avec le réel

L’emploi accompagné, ou Job coaching, est un procédé qui a pour but d’aider par l’accompagnement et dans la durée, des individus en rupture avec le monde du travail à se réinsérer progressivement. Contrairement à d’autres méthodes du même type, l’accent est porté sur un soutien – non plus en amont de l’insertion et dans un cadre institutionnel – mais davantage après l’insertion et dans l’entreprise. Le travailleur est suivi individuellement par un job coach.

Ce format d’accompagnement, inspiré de l’IPS (individual placement and support) est adapté à double titre, d’abord pour ceux qui se refusent au travail protégé en Établissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) ou en entreprise adaptée car ils appréhendent une immersion avec des personnes porteuses d’autres handicaps, ensuite pour ceux qui ne souhaitent pas solliciter une reconnaissance en qualité de travailleur handicapé qu’ils jugent trop stigmatisante. Le parcours s’élabore à partir des choix et des préférences du travailleur et dans une confrontation au réel.

Allant à rebours de méthodes qui appliquent des protocoles traditionnels, Messidor favorise le « place and train ». Les travailleurs renouent avec le monde du travail – un facteur de rétablissement – et finalement avec un mode de vie commun à tous. Loin des préjugés et des clivages, ils renforcent de nouveau leur légitimité et statut de citoyen, à l’instar de tous leurs compatriotes.

Clément Bonnet, Président du comité d’expert maladies psychiques explique « Toutes les formules disons traditionnelles de réadaptation et d’insertion actuelles des personnes en situation de handicap psychique sont relativement en échec et peu efficaces. Ce qui était le plus péjoratif c’est qu’il y avait des discontinuités. Il y avait le temps de l’évaluation, ensuite le temps de la formation, le temps de la sur-formation… mais tous ces temps sont des temps qui ne sont pas coordonnés ni suivis et par conséquent je crois que cela explique une partie des échecs donc cette idée de l’emploi accompagné en milieu ordinaire je pense que c’est quelque chose qui peut modifier justement la perception des entreprises ».

 

Un accompagnement dans la durée assuré par un job coach

Cet accompagnement en milieu ordinaire tire sa force de la durée dans laquelle il s’inscrit. Le travailleur est suivi tout au long du processus de rétablissement : de la mise à l’emploi au maintien de l’emploi. La mission du job coach est de cheminer avec lui et de l’accompagner le plus loin possible. Les résultats sont probants comme le souligne Arnaud Dordini, Directeur de Messidor Charente-Maritime « En 2015, nous avons réalisé 26 contrats et suivi 22 personnes. Les résultats sont intéressants : la moitié d’entre elles étaient assez éloignées de l’emploi, au chômage depuis 26 à 36 mois, qualifiées voire très qualifiées, et âgées de plus de 40 ans à plus de 75 %. Avec le Job coaching, nous leur fournissons une passerelle vers et dans le monde du travail ».

Messidor a confié l’évolution de la performance du dispositif, selon la méthode IPS, au professeur Bernard Pachoud, psychiatre et professeur à l’université Paris Diderot.

Messidor & le Job coaching en quelques chiffres :

  • 4 structures de Messidor sont engagées dans la démarche : Charente Maritime, Drôme, Loire et Haute-Savoie, dont 2 sur la fin de l’année 2015
  • 5 job coach sont mobilisés Charente Maritime (1), Drôme (1), Loire (1) et Haute-Savoie (3)
  • 61 personnes (soit 58 %) ont renoué avec l’emploi en 2015 via un accompagnement actif sur les 4 structures
  • 60 % des personnes accompagnées sont des hommes
  • 48 % ont une expérience professionnelle supérieure à 10 ans
  • Les prescripteurs majoritaires du Job coaching sont à 25 % Pôle Emploi et à 24 % le secteur socio-professionnel (mission locale, CAP emploi, structures d’insertion par l’activité économique…)

Pour les chefs d’entreprise, le Job coaching est également rassurant car ils avouent n’avoir ni les compétences ni le temps requis pour assurer un suivi pertinent. Messidor représente un interlocuteur privilégié en cas d’incompréhensions ou de mésententes et permet en outre une mise en commun du travail pour faciliter le recrutement et l’intégration du collaborateur au sein de l’entreprise.

Interface à la fois avec le travailleur et son employeur, le job coach prend entièrement part à la réussite du rétablissement en assurant la qualité du lien entre les deux parties. Investi, son rôle est de valoriser les efforts de l’individu porteur d’un handicap et de l’aider à s’affranchir de ses appréhensions à titre professionnel mais également personnel. Les effets sont nettement visibles, outre le retour à l’emploi, meilleure estime de soi, prise d’un logement, obtention du permis de conduire… sont autant de facteurs qui illustrent les résultats réels et vertueux du job coaching.

A l’avenir, Messidor espère pouvoir dégager d’autres sources de financement qui permettront de pérenniser les services existants et à plus de structures sur le territoire de s’engager dans cette démarche.

À propos de Messidor : Messidor (Association Gestionnaire d’Etablissements de Travail Protégé et Adapté en France) propose depuis 40 ans, aux personnes fragilisées par des troubles psychiques, un travail réel et rémunéré dans des unités de productions de tailles réduites offrant un véritable service aux entreprises, économiquement viable, et un accompagnement individualisé vers l’insertion professionnelle. Passerelle entre le monde du handicap et celui de l’emploi, Messidor accompagne le projet de vie de chaque personne en lien étroit avec le réseau sanitaire et médico-social. www.messidor.asso.fr